Bien immobilier : 4 conseils pour vous constituer un apport personnel

bien immobilier

Comment vous constituer un apport personnel pour votre bien immobilier ?

Lorsque vous achetez un bien immobilier avec un prêt immobilier, avoir un apport personnel est souvent nécessaire. Cela peut être une bonne façon de réduire le prix de votre prêt. Cependant, il n’est pas toujours facile de se constituer un apport conséquent lorsque l’on ne sait pas par quoi commencer.

STOA vous donne 4 conseils pour augmenter votre apport financier et devenir propriétaire de votre logement.

A quoi sert votre apport personnel pour votre bien immobilier ?

  1. Emprunter moins : Si vous achetez un bien immobilier à 150 000€ et que vous possédez 50 000€, cela vous fait emprunter 100 000€ à votre banque.
  2. Faire baisser votre taux d’intérêt : avec un apport personnel plus conséquent, vous pourrez négocier votre prêt immobilier.
  3. Réduire la durée de votre remboursement : emprunter un montant moins important vous permet de réduire la durée de remboursement de votre prêt et, ainsi, d’éviter de payer des intérêts supplémentaires.

Nos 4 conseils pour vous constituer un apport personnel :

1. Modifier votre train de vie

Le premier conseil que nous pouvons vous donner afin de vous constituer un apport personnel pour votre achat immobilier est de réduire votre train de vie quotidien.

Vous pouvez épargner un peu tous les mois en mettant en place une épargne automatique sur un livret A par exemple. Ainsi, si vous placez 150€ par mois cela vous revient à 1800€ à la fin de l’année.

En réduisant également les dépenses superflues, vous arriverez à mettre une somme non négligeable de côté. Comparez les abonnements téléphoniques, diminuez les sorties ciné et restaurants, remboursez vos crédits à la consommation et évitez les facilités de paiements.

2. Placer son épargne salariale

L’épargne salariale constitue une véritable source pour la constitution de votre apport personnel. Cette solution est mise en place par l’entreprise, qui verse des primes liées à la performance de la société ou aux bénéfices engendrés à ses salariés.

Si votre entreprise met en place une épargne salariale, vous pouvez effectuer une demande auprès d’elle ou de l’établissement bancaire en charge afin de débloquer le montant correspondant à votre épargne. Cette somme peut grandement vous aider pour le financement de votre bien immobilier.

Toutefois, si vous avez déjà bénéficié du dispositif d’épargne salariale pour votre précédent logement, vous ne pouvez pas y avoir droit de nouveau.

3. Faire le tour des prêts aidés

Les prêts aidés sont des dispositifs mis en place par l’Etat dont l’objectif est de faciliter l’achat d’une résidence principale. Ils s’adressent majoritairement aux ménages à revenus modestes. Ces prêts permettent de diminuer le montant emprunté à la banque pour financer un achat.

Suivant votre profil, vous pouvez bénéficier d’un prêt aidé (PTZ, PAL, PAS…) qui sera complété par un prêt immobilier classique pour financer l’ensemble de l’opération.

4. Aides de la famille

Si cela est possible, vous pouvez également demander à des membres de votre famille de vous prêter de l’argent pour votre futur bien immobilier. De cette façon, vous économiserez plus que le montant prêté en réduisant votre taux d’intérêt ou votre durée de remboursement. Pour cela, il convient de rédiger un document devant un notaire qui vous protège vous, votre prêteur mais aussi vos héritiers.

Un héritage peut également être la bonne occasion de concrétiser un investissement immobilier.